« Nous connaissons la merveilleuse Maison Michel-Sarrazin, mais connaissez-vous son merveilleux Centre de jour en soins palliatifs, ce lieu unique de soutien, de partage, où le temps s’arrête, où la souffrance est apaisée par une parole réconfortante, un regard bienveillant, un sourire amical?

Ce lieu unique accueille des malades atteints d’un cancer incurable, un diagnostic qui nous plonge dans un désarroi indicible, une détresse frôlant le désespoir. En une fraction de seconde, notre vie vient de basculer ; pourquoi moi ? Pourquoi ?

C’est le vide total où s’entrechoquent les émotions les plus contradictoires. L’incrédulité nous hante, elle nous habite, mais la triste réalité nous rattrape aussitôt, les larmes nous envahissent. Nous avions des projets auxquels nous devons renoncer. Il nous reste tellement moins de temps.

Heureusement, il y a cette ressource extraordinaire, qu’est le Centre de jour, ce lieu qui permet aux malades de vivre une forme de bien-être par le partage et le soutien mutuel, où l’on apprend à composer avec la maladie, à ne pas être que la maladie, à s’en distancer, à être dans la vie.

À cet égard, l’atelier d’art thérapie a des effets magiques, quasi curatifs sur l’âme et le corps souffrants. Voilà un soin, parmi les soins palliatifs, qui nous met les deux pieds dans la vie en nous permettant de nous exprimer par la peinture ou le dessin. Tout simplement génial !


Une de ses œuvres réalisées au Centre de jour « Partir dans la douceur de la paix »

Autre moment de vie, parfois intense, c’est la rencontre de groupe où l’on vit de très beaux moments de partage, d’entraide, de solidarité, d’amitié, et d’amour. Ces échanges sont une source de force et de courage qui nous aide mutuellement à rester dans la vie.

Les soins que nous recevons au Centre de jour sont tout simplement l’expression de la bonté humaine dans ce qu’elle peut offrir de très beau, grâce à la générosité et à la bienveillance de ses bénévoles et intervenants dévoués (infirmières, physiothérapeute, travailleurs sociaux, accompagnante par l’art, prêtre, cuisinier-ères et autres).

Le Centre de jour de la Maison Michel-Sarrazin m’a aidée à trouver la paix, en renforçant ma résilience. Il m’a permis de rencontrer des gens extraordinaires. Il m’a aidée à trouver un sens à ce qui n’en avait pas, en créant le Fonds Francine de Champlain, un fonds de dotation au sein de la fondation de la Maison Michel-Sarrazin, et qui est majoritairement dédié au centre de jour.

Les besoins sont immenses. L’existence d’un tel centre de jour est cruciale pour tous ces très grands malades. Il importe d’en assurer la pérennité.

Un grand merci à tous ceux et celles qui y contribueront. »

Voir les témoignages

Notre infolettre